Archives pour la catégorie L’allaitement

Le sevrage de bébé : vers la fin de l’allaitement

Comme plus de la moitié des mères en France, vous avez choisi d’allaiter votre enfant. Souvent, la reprise du travail  vous oblige à arrêter de donner le sein à votre enfant.

C’est important de le faire très progressivement pour votre bien-être et celui de bébé, puisque c’est un moment privilégié de calins et de complicité.

Supprimez d’abord une tétée (souvent la tétée de 17 H qui est la tétée la plus abondante)  que vous remplacez par un biberon. 

Votre enfant pourra refuser de prendre le biberon, il faudra alors renouveller l’expérience patiemment.

Au bout d’une semaine (ou plus tard), remplacez une 2° tétée, pour que vos seins s’habituent en douceur à moins produire de lait et que bébé ne trouve pas la séparation trop brutale et qu’il s’habitue à son nouveau lait.

Moins votre bébé tétera, moins vous aurez de lait.

Toutefois, des solutions existent pour retarder la reprise du travail, comme le congé parental pour vous permettre de prolonger cette relation privilégiée avec votre enfant.

Pour bien réussir son allaitement

Tout d’abord, on connait les avantages de l’allaitement : la femme qui allaite donne ses anti-corps à son bébé et le lien mère-enfant est beaucoup plus fort.

Allaiter est la plus naturelle des choses et le plus beau geste d’amour que la maman puisse faire pour son bébé. Allaiter, c’est nourrir son enfant avec l’aliment le plus adapté à son bébé, puisque le lait change en fonction du besoin du bébé.

Bien que ce soit très naturel, il est vrai que des difficultés peuvent surgir dans les 1ères semaines.

Tout d’abord, donner le sein le plus tôt possible après la naissance, en général, le bébé n’a pas faim puisqu’il était nourri avec le cordon.

Allaiter souvent, surtout les 1ères semaines pour permettre la montée laiteuse et pour que l’allaitement se mette bien en place. 

La femme doit profiter de ce moment unique de partage avec son enfant. Pour cela, elle doit être confortablement installée avec son bébé dans un endroit calme. L’idéal est d’avoir un coussin d’allaitement pour caler le bébé sans avoir à le porter pour éviter le mal de dos ou tout au moins le soulager un peu. Surtout qu’après les 9 mois de grossesse, le dos cambré de la jeune maman est déjà bien fragilisé ! 

Une bonne position fatigue moins la maman, permet une bonne alimentation de bébé et diminue le risque de crevasses. Pour cela, bébé doit prendre toute l’aréole (et pas seulement le téton).

Observer son bébé, pour voir s’il prend correctement le sein et en plus, c’est tellement beau un bébé en train de téter ! Ainsi, la maman et son bébé apprennent à se connaitre pendant ce moment privilégié.

Ne pas négliger les petites crevasses qui pourraient apparaitre en mettant de la lanoline Lansinoh et vérifier la bonne position de bébé pendant la tétée.

C’est un allaitement à la demande puisque le bébé connait ses besoins, il détermine le rythme de ses repas et la quantité qu’il doit absorber : c’est vrai chez les enfants jusqu’à l’âge de 3 ans, il ne faut donc pas les forcer à manger.

Ne pas se décourager quand on n’a pas assez de lait : c’est normal d’avoir une baisse de lait. Pour que le lait revienne plus abondamment, boire davantage, mettre bébé plus souvent au sein, se reposer (en faisant la sieste en même temps que bébé et en se faisant aider pour les tâches ménagères par exemple), boire de la bière sans alcool ou prendre des compléments au houblon qui stimulent la lactation.

Pendant cette période, tout comme pendant le grossesse, il faut essayer de manger équilibré et des aliments très variés (ce qui permet de donner au bébé de bonnes habitudes alimentaires et de lui donner un lait avec une saveur différente à chaque repas). Toutefois, éviter les aliments trop forts ou qui donnent des gaz pour que bébé et maman ne soient pas ballonnés.

Il faut boire beaucoup de préférence de l’eau (et surtout pas une goutte d’alcool) pour bien s’hydrater et fabriquer suffisamment de lait pour votre bébé. Evitez cependant l’alcool et les excitants (café, thé, etc.), car ils passent dans votre lait. Les urines doivent toujours rester claires.

Il est conseillé d’alterner les seins d’une tétée à l’autre et c’est important d’adopter une bonne hygiène des mains et bien entendu des seins.

Autres avantages de l’allaitement, il favorise la bonne rétractation de l’utérus et aide à retrouver la ligne.

Pas une goutte d’alcool pendant la grossesse et l’allaitement

Avis important pour les femmes enceintes et/ou qui allaitent :

On ne le dit pas assez, mais il n’y a pas que la toxoplasmose, la cigarette … qui peuvent avoir des conséquences néfastes sur la santé des bébés.

Un sujet malheureusement tabout et trop ignoré est l’alcool qui peut faire des dommages irréversibles sur le foetus ! C’est que qu’on appelle le Syndrôme d’alcoolisation foetale.
On pense bien sûr aux femmes qui boivent régulièrement, mais le problème peut survenir aussi si on ne boit qu’un seul verre d’alcool pendant toute la grossesse !

« Si maman boit, c’est bébé qui trinque ! »

Une Française sur cinq fume durant sa grossesse et une sur deux déclare boire de l’alcool !

Pas une goutte d'alcool pendant la grossesse et l'allaitement dans Infos pratiques picto-no-alcoolPourtant, la campagne Zéro alcool pendant la grossesse existe et maintenant la législation oblige les fabricants à mettre une affiche sur les bouteilles (comme sur les paquets de cigarettes), mais je trouve que l’information manque encore.

Tout l’alcool va directement au foetus avec des malformations neurologiques et ou physiques et après il est trop tard pour s’en mordre les doigts !

safgestation dans L'allaitement

Pendant mes grossesses et les périodes d’allaitement, combien de fois, des amis m’ont proposé un verre en me disant que ce n’était pas grave, pas comme si je buvais régulièrement : ce qui est entièrement faux. C’est une idée qui est encore malheureusement très répandue.

Visitez le site de Misbare pour avoir plus d’informations sur l’alcoolisme foetal.

Pour ma part, je recommande de ne plus boire d’alcool dès l’instant où on a décidé d’avoir un enfant pendant 9 mois et pendant l’allaitement, pour éviter tout risque. D’autant que certaines femmes se sont retrouvées confrontées au problème, parce qu’elles ne savaient pas qu’elles étaient enceintes. Beaucoup de personnes pensent à tort qu’une femme peut boire un peu juste après la tétée et que le lait de la tétée suivante sera bon !

12

NATURALLIA |
RVBoutiK |
Look et seduction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | amusez-vous
| windservice
| chachaamayfun